Frans I van Mieris (1635-1681), atelier – VENDU

Le repas d’huitres
Huile sur bois (chêne): 21,5 x 19,7 cm
Cadre en bois mouluré noirci, Pays Bas 17ème siècle

Né dans une famille de peintres et d’orfèvres, Frans Miéris appartient à cette génération de peintres néerlandais surnommés les « fijnschilders » qui peignent avec une précision remarquable la vie quotidienne des aristocrates.
Dans le cadre de la peinture de genre hollandaise de la fin du 17ème siècle, les huitres étaient en général considérées comme des symboles érotiques, évoquant le sexe féminin. Mais il se peut que l’artiste ait aussi voulu faire allusion au « Physiologus », livre animalier datant du IIIème siècle après J.-C., mettant moralement le comportement des animaux en relation avec l’enseignement chrétien.
Le contenu sensuel religieux du coquillage y est symboliquement associé à Marie qui a donné le jour à la précieuse « perle », le Christ.
Toutefois, l’aspect érotique de la scène prend le dessus, renforcée par le regard libidineux de l’homme qui tend avec une certaine concupiscence le plateau d’huitres à sa belle.
Nous connaissons plusieurs versions de ce tableau, la plus célèbre étant celle exposée au Maurithuis Museum à la Hague.

Prix: nous consulter.

Thème : Overlay par Kaira